vendredi 24 mars 2017

Merci à toutes et tous pour votre écoute et soutien à la campagne présidentielle 2017

Ce mot afin de tous vous remercier profondément pour votre écoute et soutien tout le long de cette belle aventure de la campagne présidentielle 2017.


Nous voici donc aux portes du premier tour des présidentielles 2017 et le projet et programme que je présente à vous tous, au peuple de France depuis 2015 ne pourra malheureusement faire partie du débat démocratique, car je n’ai pu rassembler aucune signature, aucun parrainage. Espérant avec force et conviction tous ces longs mois que la nature de ce projet et programme, sincère et réaliste, aurait l’approbation des élus déçus des politiques mensongères et désastreuses de ces derniers quinquennats, et ce, dans l’ensemble des domaines stratégiques, qu’il soit économique, social, celui de l’éducation, de l’emploi, de la santé, de la pauvreté, du handicap sous toutes ses formes, de l’environnement, de la cause animale, de l’énergie, etc., cela n’a pas été le cas, ce n’est pas grave, l’important étant d’avoir essayé de faire sa part…


Les élus ont été une nouvelle fois pris au piège, ne sachant que faire face aux pressions de leurs parties et aux échéances des urnes qui approchent à nouveau pour eux.


Une nouvelle fois, alors que les subventions pour l’administration de leurs communes ne cessent de fondre, ils n’ont pris conscience de l’importance de donner la chance à la différence !
J’ai tellement appris depuis 2015 confronté à l’information journalière, à la réalité de notre vie et au quotidien de notre monde. J’ai appris de nos échanges et débats. J’ai appris de mes erreurs et maladresses. J’ai appris de tout cela afin de pouvoir continuer cette belle aventure citoyenne, de vie, nécessaire à l’accomplissement d’une partie de mon existence à la surface de cette magnifique planète ; la Terre !


C’est pour tout cela que sergetinland2017 va se transformer bientôt en sergetinland2022.


Oui, avec toute l’équipe, non seulement nous continuons l’aventure afin de préparer les présidentielles 2022, mais en parallèle, nous allons travailler à la création d’un mouvement citoyen, à l’image de cette magnifique aventure et réussite démocratique participative d’Hugo Rafael Chávez Frías au Venezuela et Rafael Vicente Correa Delgado en Equateur !


Il m’est demandé actuellement quelles sont mes consignes de vote pour le premier tour. Une seule consigne : faite selon votre cœur, bon sens et convictions. Votre choix vous appartient et vous devez tout faire, vous battre jusqu’à votre dernier souffle pour préserver votre libre-arbitre dans l’ensemble de vos choix et décisions de vie !


Une fois encore, merci à toutes et à tous pour votre écoute, échanges et soutiens tout le long de cette campagne présidentielle 2017.


Je vous invite à poursuivre votre attention, écoute, échanges, propositions, débats et soutiens dans la suite de cette belle aventure citoyenne sur sergetinland2017 et bientôt avec sergetinland2022.


Merci !

mercredi 8 mars 2017

Un appel à l'ensemble de nos élus : Il faut sauver notre démocratie !


Alors que les escrocs de la politique, ceux même qui puisent dans les caisses publiques à des fins personnelles, sont en train de nous voler notre droit à pouvoir présenter à l’ensemble du peuple de France et du monde des projets et programmes alternatifs et réalistes.

Les vraies questions, celles qui intéressent les français dans leurs vies quotidiennes ne sont pas posées !

Nous nous devons d’apporter une vraie réponse aux attentes de tous et de nous-même !
Ces premières réponses sont là, dans le programme suivant :


Il reste moins de 10 jours avant que la collecte des parrainages ne soit clôturée, moins de 10 jours pour que la différence puisse être prise en compte par un minimum de 500 de nos élus !

Gérer un pays comme la France, c’est gérer avec du bon sens, de l’écoute, de l’échange, du débat et de l’empathie pour son prochain, pour l’humanité toute entière.

Que le programme puisse obtenir 500 signatures au minimum, cela est encore possible, oui, nous pouvons y arriver !

Ne jamais oublier que nous sommes le peuple, que la voix du bon sens c’est nous et non l’ensemble de la classe politique de tous bords, tous menteurs, voleurs et criminels aux yeux de la nation et de la République.

Ne jamais oublier que nous sommes légions et eux, ils ne sont rien, absolument rien !

Je compte sur vous pour diffuser autour de vous et présenter ce programme à vos élus pour ces parrainages tant attendus.

Merci à toutes et à tous !


lundi 27 février 2017

L'Energie...Un enjeu stratégique pour la France et le monde de demain...

Alors que les débats de politique politicienne ne cessent d’alimenter le bruit de fond des présidentielles à venir, personne ne veut parler de l’un des enjeux que la France, le peuple de France et le monde devront affronter avec force, à savoir : L’Energie !

Nous nous devons de placer cet enjeu des plus stratégiques dans le débat des présidentielles et ce afin de permettre la mise en œuvre au plus vite d’une stratégie et d’une politique agressive et positive dans le domaine afin de pouvoir atteindre au plus vite l’objectif suivant :
Atteindre l’autonomie énergétique pour le peuple de France à l’horizon 2035 !
Notre monde se trouve actuellement aux croisées de plusieurs voies possibles pour son devenir proche.
L’humanité est à l’instant même confrontée à de telles attaques, de tels tourments, qu’il lui faut absolument trouver une issue afin de lui épargner le pire.
De tout temps, nous avons cherché à domestiquer les forces de la nature afin de façonner et modifier à notre avantage l’environnement qui est le nôtre. Cette attitude totalement ancrée dans la nature humaine est louable à partir de l’instant ou parallèlement à cette empreinte matérielle nous mettons aussi tout en œuvre pour développer notre activité cognitive afin qu’un équilibre puisse s’instaurer entre développement de la société marchande et société humaine.
Après plusieurs millions d’années d’évolutions sur la surface de cette planète, la Terre, le constat est terrible :
Nous sommes actuellement plus de sept milliards d’êtres humains (près de 10 milliards à l’horizon 2050…) qui demain matin vont venir réclamer encore plus d’énergie pour leur confort et développement. Mais réellement, cette énergie, en dehors des énergies fossiles (charbon, gaz, pétrole) dont il ne nous reste qu’à peine 120 ans pour le charbon, 65 ans pour le gaz et seulement entre 30 et 40 ans pour le pétrole ! Où allons-nous la trouver ?!
Depuis le XIXe siècle, les hydrocarbures ont très fortement contribué au développement et à l’évolution des sociétés marchandes et humaines. Le pétrole, même employé en petites quantités, fournit une énergie suffisante pour faire tourner les moteurs des véhicules et des machines. Toujours associé au pétrole dans les gisements d’hydrocarbures, le gaz naturel est lui aussi un combustible très énergétique. On l’utilise par exemple pour l’alimentation de centrales électriques ou dans un cadre domestique (chauffage, cuisson, production d’eau chaude…).
Cependant, la dépendance des sociétés modernes par rapport au pétrole et au gaz est devenue aujourd’hui un des plus grands défis qu’il nous faut affronter. Face à la raréfaction des gisements d’hydrocarbures exploitables, devant la nécessité de lutter contre le réchauffement climatique, des solutions doivent absolument être trouvées au plus tôt, au maximum dans les 10 à 30 prochaines années : s’il s’agit par exemple d’utiliser plus efficacement l’énergie disponible et d’employer davantage les sources d’énergie renouvelables, en complément des hydrocarbures, c’est un début, mais absolument non suffisant, tant dans son efficacité pour la société humaine que dans sa rentabilité pour la société marchande.
Un constat
Énergie et environnement
Besoins croissants en énergies, changement climatique, maîtrise de la consommation d’énergie, gestion des déchets, marées noires…Les questions environnementales et énergétiques sont indissociables. Dans ce contexte, produire et consommer l’énergie, tout en limitant les impacts environnementaux, devient un défi majeur du XXIe siècle. Acteurs publics et privés du secteur de l’énergie investissent dans la recherche et le développement des solutions innovantes (amélioration de l’efficacité énergétique, stockage de l’énergie, captage et stockage du CO2, gestion durable des forêts…), mais au vu des résultats actuels et prévisionnels, cela n’est pas suffisant, loin de là !
L’énergie au quotidien
Depuis toujours, les hommes ont besoin d’énergie. Source de progrès et de développement économique, elle leur permet d’accroître et de diversifier leurs activités. Cependant, dans un contexte de réchauffement climatique à maîtriser, producteurs d’énergie, utilisateurs et consommateurs ont bien pris conscience de la nécessité de limiter les émissions de gaz à effet de serre. Des économies d’énergie doivent donc être réalisées. Mais comment demander à un pays comme la France de restreindre ses consommations d’énergie alors que la demande est sans cesse croissante ? Il nous faut trouver rapidement d’autres solutions !
Des énergies renouvelables encore inégalement réparties
Les ressources naturelles renouvelables ont désormais leur place à prendre dans un approvisionnement énergétique équilibré. Obtenir chaleur, électricité et carburant à partir du vent, de l’eau, du soleil, de la terre où du bois offre de nouvelles opportunités.
La production mondiale d’électricité est redevable aux énergies renouvelables à hauteur de 19,6 % en 2010. Un total qui doit beaucoup à l’hydroélectricité. Mais cela est trop peu !
Nous nous devons de mettre tout en œuvre pour permettre l’équilibre énergétique en France et sur toute la planète, et pour cela, il nous faut trouver rapidement une nouvelle source et forme d’énergie fiable, propre, sécuritaire et absolument abondante, en dehors des énergies fossiles précédemment citées.
L’énergie, demain…
Face au défi de la demande croissante en énergie et à la question centrale du réchauffement climatique, il est aujourd’hui effectivement nécessaire d’imaginer un nouveau mix énergétique, par exemple en combinant énergies fossiles et énergies renouvelables, peu ou pas émettrices de gaz à effet de serre. Pour y parvenir, les acteurs (entreprises, experts, start-ups, chercheurs, universités…) travaillent actuellement à des solutions énergétiques innovantes, toujours plus efficaces et plus économes. Mais une fois de plus, face à des enjeux contradictoires et à l’urgence du temps qui joue contre nous, les possibles progrès dans l’ensemble de ces domaines ne suffiront pas !
Tous les efforts menés sur le terrain par les femmes et hommes de bonnes volontés seront malheureusement vains si nous ne prenons pas réellement conscience de l’extrême urgence de la situation concernant la transition énergétique française et mondiale face à la disparition programmée des énergies fossiles, en premier le pétrole, à l’horizon 2050, c’est-à-dire, demain !
En dehors des conflits malheureux présents actuellement sur la surface de la planète Terre, il en est  d’autres qui sont déjà à nos portes et qui, s’il n’est pris des décisions radicales, remarquée et remarquable, viendront balayer tel un ouragan dévastateur tous les efforts positifs dirigés pour le bien de la population française et de l’humanité tout entière. Ces conflits en cours non visibles directement par nos sociétés sont notamment au nombre de quatre principalement :
  • L’énergie 
  • L’eau 
  • La nourriture 
  • La démographie 

Quelle trajectoire adopter pour atteindre le mix énergétique en 2025 pour la France ?

  • Déployer sur l’ensemble du territoire français, près des côtes notamment, des centrales thermiques solaires à très haut rendement énergétique. Nous avons la technique et la technologie, il faut seulement une décision ferme et audacieuse !
Centrales thermiques à capteurs cylindro-paraboliques, une solution totalement viable et réalisable de suite :
Dans les centrales à capteurs cylindro-paraboliques, le fluide dans le circuit primaire est chauffé par le soleil et ensuite il chauffe à son tour l’eau d’une chaudière à vapeur, elle-même reliée à une turbine et à un alternateur pour produire de l’électricité.
Cette technique solaire est similaire à celle utilisée dans les centrales thermiques conventionnelles. Cependant, les combustibles fossiles ou nucléaires sont remplacés par l’énergie solaire.
Avantage évident de rendement avec zéro impact sur l’environnement et la sécurité des humains et toutes espèces vivantes !
La puissance totale opérationnelle à ce jour dans le monde est de : 1 265,65 MW /an
La puissance totale en construction à ce jour dans le monde est de : 2 274,90 MW /an
Rien qu’aux Etats-Unis, la puissance totale en projet à ce jour est de : 7 110,00 MW /an
Les besoins en électricité par an en France sont en moyenne de 500 TWh.

La France compte actuellement 19 centrales nucléaires, 58 réacteurs, produisant en moyenne 1.100 MW chacune. La Production nucléaire est de 77% de la production électrique française.

Le plan énergétique que je propose pour la France est d’arrêter progressivement, mais totalement la filière nucléaire afin de la remplacer par la filière propre, non létale et absolument abondante et disponible par et pour tous : les centrales solaires thermiques à très haut rendement !

Plusieurs types de centrales solaires à très haut rendement à produire très vite sur le territoire français :

  • Centrales solaires thermiques à concentration
  • Centrales solaires thermiques à générateur Stirling
  • Centrales solaires thermiques à miroir de Fresnel

Pas de gâchis pour l’ancienne filière : la nouvelle filière vient notamment se greffer sur l’ancienne en venant récupérer en-dehors des chaudières nucléaires, la totalité du savoir-faire (les échangeurs, les turbines, les alternateurs…), afin de venir coupler le tout à des « chaudières solaires » de très grande puissance, de très grandes tailles à très haut rendement, tout en stockant l’énergie dans des sels fondus, à 400°C ou en utilisant une autre méthode très prometteuse, celle d’échauffer de l’air comprimé à une pression de l’ordre de 10 atmosphères. Cet air est ensuite détendu dans une turbine, un peu comme de l’air sortant d’un ballon qui se dégonfle, sur le principe des turbines à gaz.

Pour remplacer la totalité du parc nucléaire français tout en produisant l’équivalant en électricité par centrale, il suffirait de transformer 70 000 hectares de la surface totale de la France en production solaire thermique à très haut rendement !

En plus de nous permettre d’atteindre l’autonomie énergétique, cette filière naturelle et logique nous permettra de combiner les techniques et technologies pour :

  • Assurer le dessalement de l’eau
  • la mise en culture des sites
  • Optimiser le stockage intégré d’énergie solaire
  • Assurer la protection globale du climat

En parallèle de ce plan énergétique d’envergure, audacieux et totalement réalisable d’un point de vue technologique et financier pour la France, il faudrait augmenter très fortement le pourcentage des énergies opposables dans les domaines suivants :

  • l’hydroélectricité
  • La géothermie
  • Le biogaz
  • La biomasse

Pour rappel :

Du point de vue mondial, avec de la logique, de la volonté et de la fermeté, il suffirait d’occuper seulement 0,4 pour cent des 40 millions de Km2 de désert de la planète, à un coût bien inférieur à celui des énergies fossiles et nucléaires pour répondre en 20 à 30 ans à tous les besoins énergétiques de l’humanité ! En six heures, les déserts reçoivent plus d’énergie solaire que ce que consomme l’ensemble du genre humain en une année. Chaque km2 de désert reçoit annuellement l’équivalent d’un million et demi de barils de pétrole. Ainsi, la surface totale des déserts est capable de fournir plusieurs centaines de fois l’énergie utilisée actuellement dans le monde. Aucun obstacle technologique n’existe à la réalisation d’un tel projet. Pour transformer l’énergie de notre étoile le Soleil, il suffirait d’utiliser, non pas des panneaux solaires complexes et onéreux, mais comme signalé plus avant de simples réflecteurs solaires thermiques reliés à un banal pipeline d’eau de mer. La vapeur d’eau générée alimenterait de vulgaires turbines. Des cuves de sel fondu serviraient, de leur côté, à restituer la nuit la chaleur stockée durant la journée. Le plus d’une telle solution : l’énergie excédentaire pourrait servir à puiser les gisements d’eau douce fossile et à faire reverdir tous les déserts de la planète !
 Par cette prise de décision révolutionnaire et audacieuse la France réussirait non seulement sa totale transition énergétique, mais elle deviendrait un exemple, un phare pour les peuples du monde !
Merci à vous de votre attention et merci encore à vous de pouvoir parler de cet enjeu tout autour de vous ainsi qu’à vos élus.

vendredi 17 février 2017

Une vraie politique de la ville !

Pourquoi aucun des partis en lice pour la présidentielle 2017 ne parlent de mettre en place une véritable politique de la ville au bénéfice de plus de 1 500 quartiers défavorisés, ce qui représente une moyenne de plus de 4,8 millions de personnes dont la moitié vivent en-dessous du seuil de pauvreté !
Il est en effet absolument inacceptable de délaisser une grande partie de la population française pour des raisons de non rentabilité économique et politique.

Pour nos politiques professionnels, ceux qui vivent dans les quartiers défavorisés sont des « sous-citoyens », non rentables économiquement et donc politiquement.

Une telle condescendance est une honte et doit cesser au plus vite !

Le programme que je vous propose pour 2017 intègre une vraie politique de la ville et des quartiers, à savoir :

Logement, cadre de vie, santé, transport, énergie, emploi, travail, culture, sport, loisir, éducation, citoyenneté, sécurité…

Comment ?

En appliquant au plus vite les premières mesures suivantes :

-          Impliquer directement la société civile dans une réflexion et un débat participatif avec l’ensemble des acteurs ayant les capacités du « bon sens » pour mettre en place des actions positives et pérennes pour tous.

-          Réhabiliter sur l’ensemble du territoire la totalité des logements insalubres avec une dotation minimum de 10 M€.

-          Permettre un accès à la santé en développant les centres de soins multidisciplinaires pour tous.
-           Permettre un accès pour tous à l’internet très haut débit.

-          Ouvrir des centres de cultures, des bibliothèques, des centres de réflexions participatives.

-           Permettre l’accès à une éducation de qualité en parallèle de l’insertion professionnelle. 

-          Mettre fin au dispositif d’éducation prioritaire qui est un frein au conditions d’apprentissage des élèves les plus défavorisés.

-          Renforcer l’effort éducatif afin de permettre une meilleure égalité des chances.

-          Garantir à tous à l’accès aux activités périscolaires de qualité et ce sans discrimination économique des communes ou des familles.

-          Un accès pour tous aux activités sportives, sources de bien-être, de développement personnel et d’intégration.

-          Développer un réseau de transports collectifs de qualité, écologique et économique afin de permettre aux familles un accès à l’ensemble des infrastructures économiques, sportives et culturelles.

-          Accélérer le transfert des expertises travail en emplois directs et rémunérateurs.

-          Augmenter les aides sociales pour lutter contre la pauvreté, notamment une allocation digne de ce nom par enfants, 200 € par mois, dans l’attente de la mise en place du revenu universelle de base.
-         

Ne jamais oublier que laisser derrière nous ou sur le bas-côté une seule personne, un seul être vivant, un seul de nos concitoyens, c’est non seulement indigne d’un pays aussi grand, moderne et riche comme la France, mais c’est aussi et surtout se perdre et perdre notre humanité aux yeux de tous et du monde !

Le programme 2017 pour la famille, pour le citoyen et pour la France ici :


lundi 6 février 2017

Des mesures simples pour relancer et renforcer notre économie !

Afin de relancer et renforcer notre économie au bénéfice du peuple de France, il suffit de quelques mesures à mettre en œuvre le plus rapidement possible, le programme proposé est très explicite sur le sujet, les voici :

Petit rappel :   
Si l’on regarde seulement la « dette » actuelle de l’État, on voit que la France consacre aujourd’hui plus à payer les intérêts de sa dette financière passée qu’à assurer son service public, sa santé, sa recherche, son développement, sa défense nationale ou l’éducation de ses enfants !
Les seuls intérêts de la dette en France en 2014 se sont élevés à 45 Md€ !!!…. Sur une dette publique totale d’environ 1.885,00 milliards d’euros en mars 2014, soit une dette de plus de 25.830 euros par Français et 16.644 euros d’intérêt par famille. Cette charge de la dette est aggravée chaque année par un déficit public qui ne se résorbe pas et qui ne peut absolument pas se résorber avec les choix qui ont été faits dès 1973 par la loi Pompidou !
Pour rappel de la loi Pompidou de 1973 : source Wikipedia
« La loi n°73-7 du 3 janvier 1973 sur la Banque de France est une loi française, qui modifie le statut de la Banque de France et précise notamment les conditions autorisant l’État à emprunter à la Banque de France. Cette loi est parfois surnommée loi Pompidou-Giscard ou loi Rothschild.
Cette loi est élaborée à l’initiative conjointe du gouverneur de la Banque de France, Olivier Wormser, et du ministre de l’Économie et des Finances, Valéry Giscard d’Estaing. »
Cette loi, avec d’autres mécanismes destructeurs, est à l’origine en France de l’endettement public et la création monétaire.
Il est communément admis par tous, ceux qui ne sont pas informés et qui ne veulent pas l’être, que la dette publique est due à :
  • Une mauvaise gestion des dépenses de l’état et un réel manque de compétitivité.
 Cela est absolument FAUX ! Un mensonge des plus organisés !
Donc, la seule solution pour résorber la dette publique française est :
  • Privatiser l’économie et appliquer le plan systématique d’austérité auprès du peuple français.
Cela est une fois de plus un mensonge éhonté de la part de toute la classe politique politicienne professionnelle criminelle et voleuse de tous bords !
Ne jamais oublier que nous parlons ici d’une dette publique odieuse !

Définition de la dette odieuse :
C’est une jurisprudence en matière de droit international relative à une dette contractée par un régime, et qui sert à financer des actions contre l’intérêt des citoyens de l’État et dont les créanciers avaient connaissance. On parle aussi de « dette odieuse » lorsqu’elle a été contractée par une dictature et qu’elle doit être remboursée lors de la transition démocratique. Dans cette optique, ces dettes sont considérées comme des dettes du régime qui les a contractées, et non pas de l’État en entier.
Le Centre for International Sustainable Development Law (CISDL), dont la mission est de promouvoir l’éducation juridique relative aux sociétés durables et la protection des écosystèmes en favorisant la compréhension, le développement et la mise en œuvre du droit international du développement durable, a proposé la définition suivante : “ Les dettes odieuses sont celles qui ont été contractées contre les intérêts de la population d’un Etat, sans son consentement et en toute connaissance de cause par les créanciers. Le CISDL définit trois critères qui fondent le caractère « odieux » d’une dette:
  • L’absence de consentement : la dette a été contractée contre la volonté du peuple.
  • L’absence de bénéfice : les fonds ont été dépensés de façon contraire aux intérêts de la population.
  • La connaissance des intentions de l’emprunteur par les créanciers.
(Source : Wikipedia)
Il existe des solutions simples et totalement efficaces pour résorber cette dette publique honteuse, odieuse et en finir avec l’austérité et la faiblesse de notre économie actuelle.
Pour cela, il faut prendre de suite les décisions qui suivent :
  • Abroger la loi Pompidou de 1973 et sortir de l’Article 123 du traité de Lisbonne de décembre 2007, traité sur le fonctionnement de l’Union européenne (TFUE), qui interdit aux Banques centrales de prêter de l’argent aux États sans intérêt !

  • Abroger la loi n° 93-980 du 4 août 1993 contraignant le Trésor public à ne plus être « présentateur de ses propres effets à l’escompte de la Banque de France ».

  • Abroger la totalité de la loi du 12 mai 1998, qui intègre la Banque de France au Système européen de banques centrales (SEBC), institué par le Traité de Maastricht.

  • Fin du système de Réserve fractionnaire, plus de crédits aux banques privées par les Banques centrales.

  • Annuler immédiatement les intérêts infâmes de la dette publique.

  • Annuler immédiatement la dette publique infâme qui n’appartient qu’aux banques privées et non au peuple de France.

  • L’état revient de suite à l’emprunt auprès de la BC et de la BDF avec régulation de l’émission du crédit par celles-ci afin d’éviter l’inflation.

  • Séparation immédiate des banques d’affaires des banques commerciales.

  • Nationalisation de certaines banques de crédits et d’entreprises privées.

  • Fin des cadeaux fiscaux (Exonérations fiscales et Exonérations de cotisations sociales).

  • Chasse et lutte systématiques contre la fraude fiscale.

  • Allégement fiscal des entreprises.

  • Refonte totale du RSI (Régime Social des Indépendants) afin d’améliorer la compétitivité des entreprises.

  • Suppression des charges et contraintes administratives.

  • Protection des produits régionaux et nationaux.

  • Fin des parachutes dorés au sein des entreprises privées.

  • Baisse importante de la TVA sur l’ensemble des secteurs : impôt injuste par excellence.

  • Lutter totalement contre le démantèlement de l’industrie française au profit des fonds de pension.

  • Ne pas attribuer le CIR (crédit d’impôt recherche) et le CICE (crédit d’impôt compétitivité emploi) aux entreprises qui suppriment les emplois sur le territoire français.

  • Taxer très fortement les dividendes.

  • Obliger que le versement des dividendes sur le territoire français ne représente que 25% des bénéfices nets des entreprises afin que 75% restant soient directement réinvestis dans l’outil industriel de l’entreprise.

  • Passer des 35 heures à 32 heures minimum permettant une amélioration et performance des sociétés (Réf. MACIF et Mamie Nova) tout en permettant embauches et repos à la fois de l’ensemble des actifs. La réduction du temps de travail est une véritable richesse pour un pays démocratique et humaniste. Cette réduction normale par une augmentation de la qualité de production et des moyens de production permettra d’offrir un emploi aux jeunes qui vont arriver en masse sur le marché de l’emploi. C’est une solution logique liée parallèlement à l’augmentation du salaire minimum qui doit passer à 1500 € garantis net/mois.

  • Stopper immédiatement la privatisation des aéroports français.

  • Stopper immédiatement les subventions détournées de l’État à la presse (226,7 millions d’euros en 2014…) et à « l’audiovisuel poubelle ».

  • Annulation totale du contrat de privatisation des autoroutes françaises. L’Etat reprend ses droits et devoirs vis-à-vis des citoyens de France.

  • Ne pas taxer les sites d’échanges entre particuliers en ligne.

  • Refonte totale du Code du travail afin de le clarifier et le simplifier pour l’ensemble des acteurs de l’économie française !

Merci à vous tous de pouvoir en parler à vos élus afin qu’ils puissent parrainer ce programme et permettre à une candidature différente comme celle que je propose à la France aujourd’hui de s’exprimer pleinement !

samedi 28 janvier 2017

Il faut absolument moraliser la classe politique !

Alors qu’une très grande majorité du peuple de France se trouve en situation de très grande précarité et qu’une autre partie se dirige vers une paupérisation programmée, notre classe politique professionnelle, tous donneurs de leçons, briguant pour certains et certaines la gouvernance en 2017, montrent une fois de plus une moralité absente et un véritable dédain pour les institutions et les citoyens.

Nous pensions pour bon nombre d’entre nous qu’après l’affaire sordide « Cahuzac » et de bien d’autres avant lui, que l’ensemble de la classe politique allait s’auto-moraliser, afin de respecter celles et ceux qui souffrent en France des décisions politiques passées et présentes.

Plus de 10 millions d’êtres humains sur notre territoire vivent sans emploi, sans ressources régulières, avec seulement entre 500 et 900 euros par mois alors que nos politiques de tous bords ne cessent de cumuler mandats et autres salaires volés sur les deniers de l’état, cela est-il acceptable ?

Hier, Cahuzac, aujourd’hui Fillion sans parler de plus de 50 parlementaires qui font la même chose, à savoir, embaucher des membres de leurs familles à des postes fictifs, de complaisances et bien évidement à des salaires qui ne sont pas ceux du « bas peuple » !!!!...

Le programme pour les Présidentielles 2017 que je présente à tous depuis août 2015 propose cette moralisation de la classe politique et ce sans aucune ambiguïté possible !



Afin que l’ensemble du peuple de France et le monde puisse à nouveau croire en nos institutions, il faut absolument modifier nos lois pour que cela ne puisse plus jamais se reproduire et en parallèle, bannir à jamais ces politiques moralisateurs véreux de tous mandats en les jugent au civil et au pénal pour vol du bien public en bandes organisées !

lundi 23 janvier 2017

Le combat continue !

Alors que l’ancien monde ne veut laisser sa place au renouveau, voyez comme nos politiques professionnels se battent tous non pas pour de véritables idées ou pour faire progresser en bien l’humanité, mais pour leurs seuls et uniques profits personnels…nous, nous nous devons d’avancer en regardant à l’extérieur pour voir ce qui se fait et surtout ce qui marche et fonctionne !

Je vous invite à prendre connaissance de la politique de Rafael Correa, qui a gouverné pendant 10 ans en Équateur, transformant radicalement le pays comme un exemple pour le monde !
Le site de la présidence équatorienne: http://www.presidencia.gob.ec

Le site de Pierre Carles, le réalisateur du documentaire Opération Correa 1, que vous pouvez visionner gratuitement en ligne. Pour le numéro 2, vous trouverez ci-joint un document PDF avec une présentation et une interview: http://pierrecarles.org/-rubrique10-#.WIT1cLF7SRs

Et ici les données issues de la diplomatie française: http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/dossiers-pays/equateur/presentation-de-l-equateur/

Partout sur le surface de cette magnifique planète, la Terre, œuvrent des femmes et des hommes tous différents par leurs histoires et cultures, mais ayant tous un point commun : la volonté viscérale de proposer des idées nouvelles à mettre en application pour faire bouger, changer positivement les choses pour le bien et le bien-être de tous ; humains, animaux et environnement !

En voyant les soutiens positifs que suscitent cette candidature, mais surtout le programme qui lui est associé, nous sommes dans l’équipe confiant dans l’avenir et bientôt nous allons vous proposer de nous fédérer afin de continuer la lutte en créant un mouvement incarnant le renouveau par la base, celui-ci se nommera : « Révolution citoyenne »

L’objectif étant de tous nous regrouper autour d’un concept simple, celui du bon sens !

Nous devons porter notre regard vers l’extérieur et nous inspirer de ce qui a été mise en place et qui surtout fonctionne !

L’Amérique du sud est en ce sens un exemple des plus positifs pour le monde et l’humanité !

Des humains progressistes humanistes comme hier Hugo Rafael Chávez Frías et aujourd’hui Rafael Vicente Correa Delgado doivent nous permettre d’avoir cet espoir d’un combat juste, humaniste, universel et équitable !

Merci à vous tous de pouvoir relayer tout autour de vous ces données, parlez-en à vos élus afin qu’ils puissent prendre connaissance du programme afin nous permettre d’obtenir ces parrainages tant attendus pour que nous puissions nous faire connaître par le plus grand nombre, ici et maintenant !

Merci à vous tous pour cela !